Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

L’eau potable est analysée plusieurs fois par an, avec des contrôles de routine par l’exploitant pour s’assurer de la qualité de l’eau qu’il distribue ou par l’Agence Régional de Santé (ARS) dans le cadre de contrôle règlementaire. Les contrôles se font tout au long de la chaîne de production d’eau potable : au point de captage, à la station de traitement, au niveau des réseaux de distribution...

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déterminé des valeurs guides (concentrations à ne pas dépasser) pour chaque substance. Le respect de ces valeurs assure la sécurité sanitaire des eaux. La directive de 98 relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, s’appuie sur les valeurs guides pour fixer le cadre règlementaire. Cette directive a été transcrite dans le droit français et apparait dans le code de la santé publique.

L’arrêté du 11 janvier 2007 fixe des limites et références de qualités sur les eaux brutes (ressource) et sur les eaux destinées à la consommation humaine (après traitement). Les limites de qualités portent sur des paramètres qui peuvent porter atteinte à la santé, par des effets immédiats ou à plus ou moins long terme. Les références de qualité concernent les substances sans incidence directe sur la santé, aux teneurs habituellement observées dans l’eau, mais qui peuvent mettre en évidence une présence importante d’un autre paramètre. Elles peuvent concerner également les paramètres organoleptiques (goût, odeur, couleur).

En 2014, l'ARS a réalisé 1 246 contrôles pour 103 302 paramètres mesurés.

ministère logo

Observatoire de l'Eau Martinique

Porté par l'Office de l'eau de la Martinique, l'Observatoire de l'eau de la Martinique est un projet partenarial, à l'échelle de la Martinique, visant à un accès plus aisé aux données sur l'eau.

En savoir plus

O.D.E.