Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Dès 2013, la conférence environnementale avait conclu qu’une action spécifique était requise dans les départements d’Outre-mer afin d’y améliorer les infrastructures d’eau potable et d’assainissement. Depuis, une mission interministérielle a diagnostiqué en profondeur la situation, permettant de dégager les grands axes d’un plan d’action.

Suite à ce diagnostic détaillé, les ministères de l’Environnement et des Outre-mer ont mis en place le Plan Eau DOM.

Couv plaquettes Plan eau DOM

Le plan d’actions correspondant est basé sur 4 principes directeurs :

  • Le renforcement de la gouvernance des collectivités compétentes en eau et assainissement ;
  • le développement des capacités techniques et financières des services d’actions ;
  • la redéfinition des priorités techniques pour un service de qualité et durable ;
  • une meilleure intégration des politiques d’eau potable et d’assainissement dans le développement des territoires.

Bien que l’objectif premier est d’améliorer le service rendu à l’usager, le Plan Eau DOM vise également à la réduction de l’impact environnemental notamment sur les milieux aquatiques, tout en garantissant une meilleure maitrise des coûts de production et de distribution de l’eau potable et du traitement des eaux usées (consultez la plaquette de présentation du Plan Eau Dom : un plan d'action, pourquoi? A qui s'adresse t-il? Quels sont les acteurs clés? Comment se traduit-il? Quels finacements sont associés à ce plan d'action?...).

Le 14 décembre 2016, après une consultation des principaux protagonistes (syndicats, communautés d’agglomérations, financeurs), la conférence des acteurs a approuvé le document stratégique de la Martinique et retenu une organisation d’équipe projet, permettant d’aborder la séquence d’élaboration des contrats de progrès. Le Plan Eau Martinique est alors mis en œuvre par période de 5 ans, et est prévu pour une durée de 10 ans.

A noter que : le premier contrat de progrès, rédigé par la CACEM et sa régie ODYSSI, a été présenté le 11 avril 2018 à la conférence des acteurs de l’eau, pour être signé par le Préfet Martinique, les présidents de la CACEM et d’ODYSSI et les financeurs ; et que les contrats de progrès de CAP NORD et de la CAESM sont en cours d’élaboration.

Plus d'information sur le site de la DEAL Martinique

Observatoire de l'Eau Martinique

Porté par l'Office de l'eau de la Martinique, l'Observatoire de l'eau de la Martinique est un projet partenarial, à l'échelle de la Martinique, visant à un accès plus aisé aux données sur l'eau.

En savoir plus

Logo JPEG