Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Assainissement non collectif : « le TOP 5 des erreurs »

Depuis 2006, les communes ont la responsabilité de réaliser des contrôles des dispositifs d’assainissement non collectif (appelés couramment mais incorrectement « fosses septiques »).

Ces contrôles réalisés par les Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) ont mis en évidence une grosse lacune de conception et d’implantation des dispositifs existants qui semble s’être arrêtée aux années précédent 1982, date de l’arrêté rendant obligatoire la fosse toutes eaux qui consiste à recueillir et à prétraiter toutes les eaux usées de l’habitat (WC, douches, cuisines, machine à laver).

Ainsi, les « dispositifs » les plus répandus en Martinique sont en général constitués d’une simple fosse septique compartimentée sans traitement (qui n’a jamais été qu’un prétraitement), sans aération (ce qui peut expliquer les mauvaises odeurs à proximité de l’habitat) avec un rejet direct des eaux ménagères (eaux de cuisine et bain) dans le milieu naturel.

top 5 erreurs

 

Pour passer du top 5 des erreurs au top 5 des bonnes méthodes : la réhabilitation

Les dispositifs ANC obsolètes peuvent représenter un risque pour la santé et la sécurité humaine mais aussi avoir un impact non négligeable sur l’environnement. A ce titre, le SPANC réalise un diagnostic des dispositifs existants et recommande aux propriétaires les travaux nécessaires à réaliser.

La réhabilitation de certains dispositifs peut passer par une réutilisation partielle des installations en place. Celle-ci exige cependant que les ouvrages en place soient encore en bon état et aient été entretenus régulièrement, ce qui est rarement le cas sur le territoire martiniquais.
Dans tous les cas, il est nécessaire que le professionnel en charge d’une réhabilitation oriente le propriétaire de l’ouvrage vers le SPANC en cas d’absence de diagnostic dans un premier temps, puis pour un contrôle des travaux dans un second temps.

5 bonnes méthodes

Observatoire de l'Eau Martinique

Porté par l'Office de l'eau de la Martinique, l'Observatoire de l'eau de la Martinique est un projet partenarial, à l'échelle de la Martinique, visant à un accès plus aisé aux données sur l'eau.

En savoir plus

Logo JPEG