Actions sur le document

Questionnaire

 

LE SCHEMA DIRECTEUR D'AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SDAGE)  DU BASSIN MARTINIQUE

 

Le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) répond aux grands enjeux pour l'avenir de l'eau et des milieux aquatiques sur les territoires.

Les SDAGE sont en révision et la réflexion sur les enjeux futurs a permis d'élaborer les orientations fondamentales (OF) et dispositions applicables pour les années 2016-2021. Des orientations concernent tout le territoire national, d'autres marquent plus particulièrement le bassin hydrographique de la Martinique.

Du 19 décembre au 18 juin 2015, la consultation du public vous permet de donner votre avis sur l'avenir de l'eau et des milieux aquatiques en Martinique, à travers le projet de SDAGE.

Vous pouvez consulter le SDAGE Martinique et les documents d'accompagnement, ainsi que le programme de mesures (PDM) sur le site de la Préfecture, DEAL, ODE et Observatoire de l’eau.

Le SDAGE présente 4 orientations fondamentales (OF) ; chaque orientation fondamentale propose des dispositions qui doivent permettre l'atteinte du bon état des différentes masses d'eau (masses d'eau terrestres, masses d'eau souterraines et masses d'eau littorales).

Cette consultation sur l’avenir de l’eau et des milieux aquatiques met en avant les mesures destinées à la Martinique. Les questions par orientation fondamentale permettront de recueillir l’avis de tous sur des problématiques très spécifiques.

 

INCITER TOUS LES UTILISATEURS A ADOPTER UNE GESTION ECONOME DE L'EAU

 

En Martinique, l'eau pour les usages humains (eau potable, irrigation, industrie) provient à 94% des rivières. Ces milieux jouent un rôle essentiel d'habitat, de zones de reproduction pour les espèces aquatiques. Effectués de façon disproportionnée par rapport au débit naturel des cours d'eau, les prélèvements peuvent remettre en cause la survie des espèces aquatiques et le fonctionnement global des écosystèmes.
  • Question 1 : Êtes-vous prêt à protéger les rivières de Martinique en période de Carême en diminuant votre consommation et s'il le faut, en allant jusqu'à l'interruption de la distribution d’eau potable ?
Le gouvernement propose d'expérimenter la mise en place d'un tarif social de l’eau. L'objectif est de rendre effectif le droit à l’accès à l’eau dans des conditions économiquement acceptables par tous. La facture d’eau pèse une part importante dans les charges des ménages les plus modestes en Martinique, d’autant que le coût des services de l’eau est  parmi les plus élevés de France.
  • Question 2 : Comment appréciez vous le coût du service à l’eau ?
  • Question 3 : Accepteriez-vous au titre de la solidarité, que le prix du service de l'eau soit établi en fonction du revenu de votre foyer ?

RECONQUERIR LA QUALITE DE L'EAU ET DES MILIEUX AQUATIQUES

Diminuer les pollutions domestiques et urbaines
L'assainissement des eaux usées à la Martinique est un enjeu majeur pour la santé publique et la protection de l'environnement. Les eaux usées domestiques sont responsables de 60 à 70 % de la contamination des eaux douces en matières organiques. C'est, en grande partie, dû au dysfonctionnement des systèmes d'épuration (stations et réseaux). C'est le fait également de l'assainissement individuel (fosses septiques qui concernent plus de 50 % de la population martiniquaise) souvent inadapté, mal dimensionné ou sans épandage. Les activités agricoles (professionnelles ou amateurs), les pratiques industrielles, mais également les pratiques de chacun, contribuent à la dégradation de l'eau et des milieux.
  • Question 4 : Quel est à votre avis votre impact sur les milieux aquatiques ?
  • Question 5 : Comment évaluez vous l'impact de nos modes de consommation et de vie sur la qualité du milieu?
Le développement de l'urbanisation
L'utilisation de produits phytosanitaires dans le jardin
L'élevage familial (porc, volaille ..)
Le nettoyage des voitures
Les déchets
L'entretien des berges de rivières

PROTEGER ET RESTAURER LES MILIEUX AQUATIQUES REMARQUABLES

Préserver le milieu marin
Le milieu marin, en tant que récepteur final des flux de polluants mais aussi en tant que zone à forts enjeux économiques et écologiques, doit être étudié de manière privilégiée dans le SDAGE 2016-2021 afin d’améliorer sa qualité.
  • Question 6 : Comment évaluez vous l'impact des pollutions terrestres sur le milieu marin ?
  • Question 7 : Quel type d'action proposeriez vous pour limiter l'impact des mauvaises pratiques sur le milieu marin ?
En 2014, le 3e Plan national d’action en faveur des milieux humides a été lancé. Il vise à permettre l’identification et la mise en œuvre d’actions concrètes, pragmatiques, permettant de préserver et restaurer les milieux humides et les services qu’ils rendent, au profit de notre cadre de vie, de nos activités et de nos emplois. Il s’agit en tout premier lieu de favoriser la mise en œuvre d’opérations sur le terrain.
La restauration et la gestion des zones humides et des mangroves dégradées sont des préoccupations du SDAGE (exemple d'action : mettre en place une politique foncière de sauvegarde des zones humides et des mangroves).
  • Question 8 : Les mangroves sont des milieux remarquables , à votre avis pour quelles raisons ?

CONNAITRE POUR MIEUX GERER L'EAU ET AGIR SUR LES COMPORTEMENTS

 

Cette orientation fondamentale revêt une dimension scientifique, sociale et éducative. Elle fait le pari qu’à travers l’amélioration des connaissances des milieux et pressions s’exerçant sur le territoire, l’adaptation des comportements de chacun aux enjeux de la gestion de l’eau en Martinique, devrait permettre une amélioration notable de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques, grâce à une politique d’information adaptée.
Le SDAGE donne ainsi des règles de gestion aux particuliers, mais aussi aux agriculteurs et aux industriels et artisans pour rechercher des modes de fonctionnement toujours moins polluants, choisir des pratiques économes en eau, avec le double souci de préserver tant qualitativement que quantitativement la ressource en eau.
  • Question 9 : Quel degré d’information pensez vous avoir sur la gestion de l'eau en Martinique ?
  • Question 10 : Quel niveau de confiance avez vous sur cette information ?
  • Question 11 : Dans quels domaines souhaitez vous avoir de l'information en priorités (3 choix) :





Au nom du principe de précaution et suite à la contamination par la Chlordécone, la pêche est interdite sur toutes les rivières et limitée en milieu marin. Au vu des connaissances nouvelles (recherche, études ...) certains secteurs peuvent être considérés comme non contaminés. Le SDAGE 2016-2021 propose une réouverture partielle sur certains cours d'eau.
  • Question 12 : Êtes vous favorable à la réouverture de la pêche de manière encadrée sur ces secteurs ?

Informations complémentaires

Pour une meilleure analyse et restitution de vos réponses, merci de nous indiquer votre catégorie socio professionnelle:

Outils personnels