Vous êtes ici : Accueil Actualités Plan d'action pour la conservation des requins dans la région Caraïbe (RPOA-Sharks)
Actions sur le document

Plan d'action pour la conservation des requins dans la région Caraïbe (RPOA-Sharks)

— Mots-clés associés :

Fin octobre 2017 s'est tenue à la Barbade la première réunion du Groupe de Travail sur la conservation et la gestion des requins en présence des représentants et experts des différents pays de la Caraïbe.

Cet évènement a été organisé par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) et la COPACO (Comission des pêches pour l'Atlantique Centre Ouest).

L'un des objectifs principal de ce groupe de travail est de créer le 1er plan d'action pour la conservation des requins dans la Caraïbes. Un plan d'action régional permettra aux différents pays concernés de connaitre les actions prioritaires et d'uniformiser les mesures mises en place dans la région afin d'optimiser leur efficacité. Il intégrera notamment la collaboration régionale sur la recherche, la collecte et le partage des données.
Parmi les mesures retenues : l'interdiction de couper les ailerons et l'obligation de débarquement des requins en entier; l'interdiction de pêcher certaines espèces menacées d'extinction (dont le requin baleine, la raie manta ...). Ces préconisations seront présentées auprès d'autres structures avant d'être approuvées et appliquées. Pour rappel, la réglementation en vigueur dans nos eaux respecte déjà ces mesures.

Il intégrera notamment la collaboration régionale sur la recherche, la collecte et le partage des données. Dans le cadre de cet atelier de travail, Kap Natirel a été consulté pour la transmission et le partage des informations disponibles sur les populations de requins/raies ainsi que sur la pêche et la commercialisation locale, sans oublier la partie réglementation et son application sur les différents territoires des Antilles françaises.

L'occasion de mettre en avant la 1ère étude sur les requins et les raies à la Martinique. Une étude réalisée par l’association Kap Natirel en partenariat avec la DEAL Martinique et l’Agence des Aires Marines Protégées. Ce projet est axé sur la centralisation et la valorisation des connaissances acquises par les acteurs de la mer (pêcheurs, plongeurs, chasseurs sous-marins…) et les consommateurs, après plusieurs mois d'enquêtes réalisées sur l'ensemble de la Martinique.

Retrouvez l'intégralité de l'étude via le lien ci-dessous:

Amélioration des connaissances sur les chondrichtyens en Martinique

 

Quelques images extraites de l'étude mentionnée plus haut:

- Les raies Torpilles sont une des 7 familles identifiées dans les eaux de Martinique. Cette famille est connue pour envoyer des décharges électriques comme moyen de défense ou pour attraper ses proies.

 

- Ici on peut constater des débarquements de requins Tigre (pouvant dépasser 10 individus) recensés à plusieurs reprises en Martinique ces 10 dernières années. La capture d'un nombre élevé d'individus dans un contexte comme celui de la Martinique (où les requins sont peu rencontrés) peut être lié à un phénomène d'agrégation. Si le regroupement est lié à un évènement important du cycle de vie (comme la nurserie, la reproduction, la mise-bas ...) la pêche peut entrainer des dégâts considérables.

 

 

Retrouvez toute l'actualité de l'association Kap Natirel, et notamment le volet "Requins & Raie" via le lien ci-dessous:

https://www.reguar.org/actualites



Outils personnels