Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités Le poisson-lion, un fauve à la conquête de nos récifs
Actions sur le document

Le poisson-lion, un fauve à la conquête de nos récifs

— Mots-clés associés :

Le point sur l'invasion du Poisson-Lion dans les eaux martiniquaises et sur les moyens de lutte mis en œuvre pour contrer son expansion

Par Fabien Vedie,

Référent Milieu Marin
Service Paysage, Eau et Biodiversité,
DEAL Martinique

 

Libération volontaire ou accidentelle, aquariophilie récifale à incriminer? Si les causes et la date exacte de l’arrivée du poisson-lion dans les eaux caribéennes ne sont pas encore clairement tranchées, les analyses génétiques des populations de la région montrent que seule une dizaine d’individus est à l’origine de la plus grave invasion biologique de poissons marins.

Originaire de la zone Indo-pacifique et introduit en Floride dans les années 90, le poisson-lion (Pterois volitans/miles) appartient à la famille des Scorpaenidés (rascasses). Son invasion fulgurante dans le bassin caribéen est considérée comme une menace majeure à plusieurs titres :

  • Espèce vorace et sans prédateurs locaux connus, elle impacte le recrutement en juvéniles des espèces autochtones (poissons et crustacés)  et constitue ainsi une menace supplémentaire pour les écosystèmes marins côtiers déjà fragilisés, en particulier les récifs coralliens. La pêche professionnelle pourrait à terme être directement impactée par la diminution  induite des stocks de poissons commerciaux ;
  • La stratégie de reproduction de l’espèce très efficace et sa grande variété d’habitats lui permettent d’atteindre sur certains secteurs des densités importantes, réduisant de façon générale la biodiversité des écosystèmes et pouvant favoriser l’extinction de certaines espèces déjà menacées ;
  • Son caractère venimeux, constitue enfin une menace sanitaire pour toute personne susceptible de la manipuler, en particulier pour les pêcheurs. Le poison, contenu dans les rayons épineux des nageoires dorsales, ventrales et anales, implique une prise en charge médicale de toute personne ayant été piquée.


En Martinique, l’arrivée du poisson-lion dans les eaux côtières remonte officiellement à février 2011, mais le nombre d’individus observés a fortement progressé ces derniers mois. Une stratégie de lutte contre cette espèce invasive a été élaborée par la DEAL Martinique qui pilote sa mise en œuvre opérationnelle par étape, selon les différents stades de l’invasion.

Poisson-lion sur le sable en Martinique.

 

Pour en savoir plus sur le poisson-lion et les actions menées en Martinique:

Cartographie dynamique du poisson–lion en Martinique:

 

Une carte dynamique mise à jour de manière régulière par la DEAL et l'OMMM est mise a disposition du public, afin de représenter sur le territoire de la Martinique les signalements et les captures de poisson-lion: http://cartes.observatoire-eau-martinique.fr/poisson_lion/flash/

 

Dépliants d’information sur le poisson-lion

Vous pouvez télécharger "Le poisson-lion, une menace nos récifs", le dépliant d'information édité par la DEAL Martinique et l'Observatoire Martiniquais du Milieu Marin.

 

Plongeurs, vous pouvez participer à la limitation de l'invasion en marquant et signalant les sites où vous avez observé un poisson-lion:

 

Le site de la stratégie régionale de lutte contre le poisson-lion : http://www.poissonlion-antillesfrancaises.com

Outils personnels