Vous êtes ici : Accueil Eau potable Organisation Le service public de l'eau potable en Martinique
Actions sur le document

Le service public de l'eau potable en Martinique

— Mots-clés associés :

Une compétence dévolue à la commune:

La distribution d'eau potable est une compétence dévolue aux communes ou à leurs groupements en vertu de la loi sur l'eau du 3 janvier 1992.

Depuis le 1er janvier 2017, les communautés d'agglomération ont récupéré la compétence eau potable sur l'ensemble de leur territoire entraînant la dissolution des anciens syndicats (SICSM, SCNA et SCCNO).

  • La CACEM (Communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique), et sa régie communautaire autonome ODYSSI, produit et distribue l'eau potable des 4 communes de Fort-de-France, du Lamentin, de Saint-Joseph et de Schœlcher.
  • La CAESM (Communauté d'Agglomération de l'Espace Sud Martinique) produit et distribue l'eau potable des 12 communes des Anses-d'Arlet, Diamant, Ducos, François, Marin, Rivière-Pilote, Rivière-Salée, Saint-Esprit, Sainte-Anne, Sainte-Luce, Trois-Ilets et Vauclin.
  • CAP Nord (Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique) produit et distribue l'eau potable des 18 communes de Bellefontaine, Carbet, Case-Pilote, Fonds-Saint-Denis, Morne-Vert, Prêcheur,  Saint-Pierre, Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe, Grand'Rivière, Gros-Morne, Lorrain, Macouba, Marigot, Sainte-Marie, Robert et Trinité.

 

Les collectivités organisatrices du service public d'eau potable à la Martinique au 1er janvier 2017


L'exploitation peut prendre diverses formes:

Pour assurer l'exploitation et l'entretien des ouvrages (captages, usines de potabilisation, réservoirs, canalisation...), les collectivités ont, suivant les cas, soit délégué cette mission à une société privée:

soit créé une régie communautaire dédiée:

  • ODYSSI, qui assure pour la CACEM la distribution d'eau potable pour les communes de Fort-de-France, du Lamentin, de Saint-Joseph et de Schoelcher.

 

L'exploitation du service public d'eau potable à la Martinique au 1er janvier 2017


Au final, ce sont 378 400 habitants qui sont alimentés en eau potable, soit 95% de la population.

Les eaux prélevées peuvent l'être sur des prélèvements partagés ou spécifiques entre ces collectivités. Majoritairement, l'eau distribuée est issue des rivières du nord de l'île, et transite par des réseaux d'âge et d'origines variés sur le territoire martiniquais.

 

Carte pdf du service public d'eau potable en Martinique en 2017

Carte interactive des services publics d'eau potable et d'assainissement en 2017 en Martinique


-> le captage de l'eau

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'organisation du service public d'eau potable avant le 1er janvier 2017:

En Martinique,  jusqu'au 31 décembre 2016, la commune du Morne-Rouge assumait seule cette compétence, tandis que les 33 autres communes étaient regroupées dans 4 structures intercommunales:

  • ODYSSI, la régie communautaire de la CACEM (Communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique), produit et distribue de l'eau potable pour 4 communes : Fort-de-France,  Lamentin, Saint-Joseph et Schœlcher.
  • Le SICSM, Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de la Martinique, produit et distribue l'eau potable pour 14 communes : Anses-d'Arlet, Diamant, Ducos, François, Marin, Rivière-Pilote, Rivière-Salée, Robert, Saint-Esprit, Sainte-Anne, Sainte-Luce, Trinité, Trois-Ilets et Vauclin.

  • Le SCCNO, Syndicat intercommunal des Communes de la Côte Caraïbe Nord Ouest, produit et distribue l'eau potable pour 7 communes : Bellefontaine, Carbet, Case-Pilote, Fonds-Saint-Denis, Morne-Vert, Prêcheur et Saint-Pierre.
  • Le SCNA, Syndicat des Communes du Nord Atlantique, produit et distribue l'eau potable pour 8 communes : Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe, Grand'Rivière, Gros-Morne, Lorrain, Macouba, Marigot et Sainte-Marie.

 

 

La gestion du service public d'eau potable de la Martinique avant le 1er janvier 2017

Outils personnels